LES LOUTRES DE MER, LE RETOUR…

/, écologie/LES LOUTRES DE MER, LE RETOUR…

LES LOUTRES DE MER, LE RETOUR…

 LES SAUVEUSES DES FORÊTS DE KELP ET DE SON ÉCOSYSTÈME.

Un écosystème est un ensemble constitué par un milieu. Les différents êtres vivants et d’éléments non-vivants interagissent les uns avec les autres et quand une espèce disparait, ce sont les autres qui risquent de disparaitre à leur tour parce que l’équilibre n’est plus respecté.

Mais tout cela doit te paraitre bien difficile de comprendre.

 C’est pour cela que je vais te raconter l’histoire des loutres de mer devenues les sauveuses de la forêt de Kelp, appelée aussi les forêts de varech.

Une espèce essentielle au sauvetage de cette forêt sous- marine, sans elles , c’est tout un écosystème marin qui s’écroulerait.

Pourquoi est-il si important de sauver les forêts de kelp ?

Le kelp est une algue géante qui se trouve au nord des côtes américaines du pacifique et au subantarctique de la Nouvelle-Zélande et en Asie formant d’immenses forêts aquatiques.

 Ancrées sur des fonds rocheux, elles s’élèvent jusqu’à la surface, pouvant mesurer plus de 50 mètres. 

Le kelp à cette particularité de lutter contre le réchauffement climatique  en absorbant  l’azote, le phosphore et le CO2. Et ça ce n’est pas rien! notre planète peut lui dire merci!

Toutes les forêts de kelp abritent une faune riche et diversifiée, coquillages, oursins, crabes, poissons, etc. Ainsi la vie. 

Mais de tous ces habitants, les loutres de mer sont les plus importantes, elles sont les gardiennes de cet écosystème marin.

Et pour cause, lorsque les loutres de mer ont été chassées principalement par les hommes pour leur fourrure, leur extinction avait provoqué un désastre sur l’écosystème de ces forêts, laissant derrière elles le champ libre à une immense armée d’oursins voraces détruisant tout sur son passage. Il n’y avait plus de vie!   

Mais heureusement, la situation a changé les loutres de mer ont été classées parmi les espèces protégées et la chasse de celles-ci a été interdite. 

Elles sont donc revenues dans les forêts de kelp et mettre de l’ordre dans tout ça, et tu sais comment, tu vas rigoler. c’est parce qu’elles adorent les oursins c’un vrai festin pour elles !

Maintenant qu’il y  a  moins d’oursins, les forêts de kelp peuvent enfin s’épanouir, respirer, et retrouver un écosystème équilibré. La vie reprend! 

 

La loutre de mer

La loutre de mer a été une espèce menacée, chassée sans relâche pour sa fourrure. Elle a failli disparaitre. Mais heureusement, la loutre, aujourd’hui est une espèce protégée. 

Elle a été classée parmi les espèces en danger d’extinction par l’UICN  (l’Union Internationale de Conservation de la Nature). ( en majuscules)

La loutre de mer est le plus petit mammifère du monde. C’est un animal principalement aquatique.

Elle mesure entre 110 et 130 cm pour 23 kg pour les femelles et 30 kg pour les mâles et vit environ 15 à 20 ans.

La loutre de mer adore se laisser flotter sur le dos pour manger ou se reposer. Et quand c’est l’heure d’aller au lit, elle s’enroule autour d’une algue ou alors elle se cramponne à une de ses copines, évitant ainsi de dériver pendant son sommeil. Maline !!

 

Elle doit manger beaucoup pour lutter contre le froid.

Son menu est composé de crabes, de moules, de poissons et bien sûr des fameux oursins qu’elle adooooore! etc.

Grâce à ses dents plates et larges, manger tous ces coquillages et crustacés est un jeu d’enfant!

Elle ne possède pas de couche de graisse isolante malgré la température glaciale des eaux ou elle vit, mais c’est sa fourrure dense et huileuse qui la protège.

Ses pattes arrière et sa queue sont plates, ce qui lui facilite une nage rapide et précise et  sous ses pattes avant se trouve une poche  à son avant-bras qui lui sert « de sac à commission » pour stocker temporairement la nourriture ramassée pendant sa chasse ainsi que des pierres, un outil indispensable pour ouvrir les oursins. 

Elle est capable de plonger à des profondeurs de 45 mètres.

Sa reproduction « LE LOUTRON ».

Photo de Élodie Ramjheetun

Il n’y a pas de saison précise de reproduction.

À trois ans, la loutre de mer peut devenir maman avec 1 ou 2 bébés qui resteront bien au chaud pendant environ 4 à 6 mois. À la naissance, le nouveau-né pèse entre 1,5 et 2 kg avec déjà les yeux ouverts et une fourrure épaisse qui leur permet de flotter sur l’eau naturellement. Leur maman lui enseigne les méthodes de chasse et de plongée. Il reste généralement avec leur mère pendant 6 à 8 mois et ensuite il doit « voler » de ses propres ailes. 

 CITATION DE  CHATEAUBRIAND, le premier écrivain romantique français (1768-1848).

« LES FORÊTS PRÉCÈDENT LES HOMMES, LES DÉSERTS LES SUIVENT ».

 

 

By | 2018-05-20T12:11:55+00:00 mai 20th, 2018|Animaux, écologie|0 Comments

Leave A Comment